LES PARASITES, CE FLEAU

 

 

Les parasites, qu’ils soient cutanés, intestinaux ou sanguins, sont un vrai fléau…Notamment pour nos animaux qui sont malheureusement directement concernés par de nombreuses affections parasitaires aux conséquences parfois désastreuses.

1/ Les parasites cutanés ou externes

Les parasitoses cutanées sont fréquentes chez les animaux, et sont à l’origine de dermatoses récurrentes, souvent sources d’un grand inconfort général (fortes démangeaisons, irritations, inflammations locales, lésions cutanées…).  Les principaux parasites externes sont les insectes volants (mouches, moustiques, moucherons, taons…), mais aussi les tiques, les acariens, les poux,… Les insectes volants sont vecteurs de nombreuses désagréments : allergies aux piqûres, agacement,…mais ils véhiculent aussi certains agents pathogènes (virus, bactéries…) pouvant être à l’origine de maladies graves.  Les culicoïdes, petits moucherons largement présents dans nos régions tempérées, est à l’origine d’une affection cutanée allergique très ennuyeuse, la dermite estivale récidivante équine (DERE). Les acariens, parasites microscopiques, sont responsables d’allergies graves, mais aussi d’une maladie très contagieuse et difficile à enrayer : la gale (à ne pas confondre avec la gale de boue). Les poux, quant à eux, peuvent causer une phtiriase sévère avec des démangeaisons insupportables et l’apparition de lésions squameuses.

Pensez à protéger vos animaux des parasites externes et à compléter vos soins externes par un drainage cutané, en cas de problèmes de peau avérés. PHYTO DERM est un mélange de plantes médicinales qui contribue au soin naturel et complet des troubles cutanés, grâce à ses vertus dépuratives puissantes et  immuno régulatrices. En complément, utilisez AROM DERMA localement pour apaiser les irritations cutanées et démangeaisons chroniques.

2/ Les parasites intestinaux

Les parasites digestifs sont nombreux, et représentent un réel danger lorsque leur population n’est pas contrôlée. Le cheval y est particulièrement sensible, certaines infestations pouvant conduire à une grosse dégradation de l’état général voire à la mort…

Petits et grands strongles, ascaris, oxyures, gastérophiles, et ténias sont les principaux parasites internes du cheval. 90% des éléments parasitaires se trouvent dans l’environnement extérieur, et seulement 10% dans l’organisme de nos animaux : il convient donc avant tout de diminuer la charge parasitaire en agissant sur le milieu extérieur (hygiène des litières et locaux, ramassage régulier des crottins, entretien des pâtures, éviter le surpâturage,…). En deuxième plan, il convient de surveiller l’état parasitaire de chaque animal par des examens réguliers (coproscopie, prise de sang, examen clinique…), afin de procéder à des traitements antiparasitaires raisonnés et adaptés à la sensibilité et au mode de vie de chacun. Une utilisation raisonnée des vermifuges permet d’optimiser leur efficacité, de limiter la survenue de résistance, et d’éviter parfois un recours inutile, toujours néfaste (pour l’animal comme l’environnement). Désormais, on trouve également de nombreuses préparations anti-parasitaires naturelles, formulées à base de plantes et huiles essentielles pour la plupart. Leur efficacité et leur champs d’action dépend entièrement de leur composition quantitative et qualitative, mais aussi de leur bonne utilisation. Pour des raisons de sécurité sanitaire, il est, là aussi, indispensable de suivre chaque animal par des examens réguliers. L’usage parallèle de vermifuges chimiques et de produits anti parasitaires naturels peut être un excellent compromis pour réguler efficacement la population parasitaire des animaux, tout en limitant les chimiques à leur strict minimum.

PHYTO VERM est une préparation qui contribue à renforcer l'immunité parasitaire naturelle du cheval, afin qu'il soit plus résistant face aux parasites intestinaux.  Il se distribue en cures ponctuelles de 3 semaines ou en cures mensuelles de 10jours toute l'année, à demi dose.

3/ Les parasites dis "sanguins"

Certaines maladies du sang sont causées par des parasites microscopiques transmis au cheval par la piqûre d’une petite ennemie bien connue : la tique.  C’est un arachnide qui se nourrit de sang, et qui injecte ainsi sa salive parasite dans l’organisme de ses hôtes : ces agents pathogènes pénètrent dans les globules rouges pour s’y multiplier et les détruire, entraînant une cascade de dérèglements métaboliques. La tique est notamment responsable de la très fréquente piroplasmose, mais aussi de la borréliose (aussi appelée Maladie de Lyme) et de l’erhlichiose. Ces affections graves peuvent prendre une forme aigue (associée à des symptômes très virulents : forte fièvre, léthargie, ictère, oedèmes,…) mais aussi une forme latente et chronique, beaucoup plus difficile à diagnostiquer et à traiter. Au-delà des signes cliniques, une recherche biologique est indispensable pour confirmer la maladie (PCR, Elisa, western blot…) et adapter le traitement en conséquence. Il apparaît toutefois que les formes subaigües sont compliquées à enrayer, les parasites ayant investi tout l’organisme et bouleversé le fonctionnement des organes vitaux du malade (foie, reins, pancréas, rate…). Un drainage des organes filtres, un soutien immunitaire et un traitement anti parasitaire sont des aides précieuses pour parvenir à détruire le parasite et  à rééquilibrer les fonctions vitales.

PHYTO DEPUR (drainage & Elimination) combiné à AROMA TIC (Lutte naturelle contre les infections chroniques) donnent d’excellents résultats à cet effet.

© 2018 Fleur de Kachou. Créé avec Wix.com

  • w-facebook
  • White Google+ Icon
  • Twitter Clean

Paiements CB sécurisés