Les plantes et nutriments du système respiratoire

 

 

(Sources : "Traité Pratique de Phytothérapie" de JM Morel - "La Phytothérapie", de J. Valnet - "Encyclopédie des plantes médicinales" de A. Chevallier - "Les plantes dans la thérapeutique moderne", de L. Bézanger-Beauquesne, M. Torck, M. Pinkas - www.floramedicina.com - www.mr-ginseng.comwww.passeportsante.net - www.guide-phytosante.org - www.doctissimo.fr ...)

Le plantain rond (Plantago major) est un excellent remède contre les affections chroniques et allergiques des voies respiratoires, notamment grâce à ses vertus anti tussive, anti inflammatoire et anti allergique (liées entre autre à sa teneur en aucubosides et mucilages). Il semble donc être un bon allié en cas de bronchites, allergies respiratoires et rhino pharyngites.

L'eucalyptus (Eucalyptus globulus) est traditionnellement utilisé en médecine alternative pour ses vertus reconnues sur l'appareil respiratoire. Mucolytique et expectorante, cette plante, riche en eucalyptol et cinéole, facilite l'expulsion des mucosités qui encombrent les voies respiratoires (bronches, trachée...). Excellente antiseptique, elle favorise l'hygiène de tout l'arbre respiratoire. L'OMS reconnaît l’usage traditionnel des feuilles d’eucalyptus pour soulager les symptômes de l’asthme et de l’inflammation des voies respiratoires, des bronches ou de la gorge (feuilles ou huile essentielle).

Le bouillon blanc (Verbascum thapsus) est reconnu depuis l'Antiquité comme étant un excellents remède contre les inflammations et irritations des voies respiratoires. Apaisant, notamment grâce à sa teneur en mucilages, il est un allié intéressant en cas de toux et d'irritations légères des voies respiratoires. Par son action "nettoyante" sur la muqueuse respiratoire, il favorise l'évacuation des déchets pulmonaires. Une cure de jouvence pour les poumons!

 

La menthe poivrée (Mentha x piperita) est une plante très appréciée pour ses vertus digestives. Mais elle possède aussi des propriétés anti-bactérienne et anti inflammatoire très utiles lors d'affections respiratoires bénignes (coups de froid, toux, rhumes...)

L'ail (allium sativum) et le citron (citrus lemon) n'ont pas que des aspects culinaires, mais sont aussi dotés d'un bon nombre de propriétés! Ces deux végétaux ont notamment de puissantes vertus assainissantes et bienfaisantes sur l'organisme, et sur l'appareil respiratoire. Certains auteurs leur confèrent même des vertus antibiotiques...

Le cynorrhodon (rosa canina), petite baie rouge acidulée, est un concentré de nutriments : on le connait principalement pour sa richesse en vitamine C mais il contient également des vitamines B1, B2, K, PP et provitamine A, des antioxydants caroténoides, flavonoides, polyphénols (tanins) ainsi que des minéraux et oligoéléments (calcium, phosphore, magnésium, soufre, zinc et fer) ... Ses flavonoides lui confère de plus des propriétés anti inflammatoires très intéressantes, notamment en cas de troubles ORL (irritations de la muqueuse nasale, trachéite, pharyngite...)

Le thym (Thymus vulgaris) compte encore parmi les plantes les plus fréquemment recommandées contre la toux et l'inflammation des voies respiratoires. Comme l’eucalyptus, il contient des terpènes qui ont un effet expectorant. Puissant antiseptique, il limite la prolifération d'agents pathogènes (bactéries, virus...). En plus de ses vertus antiseptiques et expectorantes, le thym est un bon décongestionnant nasal et broncho-pulmonaire.

Le curcuma (Curcuma longa) est couramment utilisé en cuisine, pour son rhizome épicé. Mais il fait aussi l'objet de nombreuses recherches scientifiques, notamment pour son potentiel anti inflammatoire et antioxydant. Il semble que le curcuma soit un modulateur de la réponse immunitaire, par sa faculté à limiter la réaction inflammatoire et stimuler le nombre de cellules NK (Natural Killer), appelées aussi "cellules naturelles tueuses". Cette double action anti inflammatoire/immuno modulatrice fait du curcuma un remède approprié en cas de troubles des voies respiratoires chroniques.

Le gingembre (Zingiber officinale) est également une épice appréciée, au même titre que le curcuma. Mais c'est également l'une des plantes les plus utilisées en médecine Ayurvédique Indienne, notamment pour ses propriétés anti inflammatoire, anti oxydante et revitalisante de l'organisme. Il agit synergiquement avec le curcuma, dont il améliore la bio-disponiblité digestive. Le gingembre est en outre un expectorant efficace et un broncho-dilatateur léger : il aide à "ouvrir" et dégager les bronches pour optimiser le passage de l'air et des sécrétions naturelles

L'hysope (Hyssopus officinalis) est une plante utilisée depuis l'Antiquité pour traiter les affections bronchiques et pulmonaires : on l'employait à juste titre pour "purifier les poumons". Elle est reconnue pour ses effets contre la toux quinteuse et les rhinites, grâce à la présence de diterpènes, actifs dans la sphère pulmonaire. Elle est couramment utilisée dans le traitement de l'asthme sécrétoire et inflammatoire, notamment grâce à ses vertus fluidifiantes des sécrétions bronchiques et expectorantes. En effet, l'hysope facilite l'évacuation des mucosités qui encombrent les voies respiratoires, notamment lors de troubles inflammatoires chroniques (BPCO, emphysème, bronchite chronique...) impliquant une production anormale et continue de mucus. 

L'aunée (Inula helenium)  est une plante très appréciée en médecine traditionnelle pour son action exceptionnelle sur les inflammations de l'appareil respiratoire. Elle possède des propriétés antiseptique, protectrice respiratoire, asséchante des voies respiratoires, antispasmodique respiratoire, expectorante, bactéricide, antivirale, et cicatrisante puissantes. Elle fortifie et régénère les muqueuses respiratoires et est donc tout à fait adaptée au soin naturel des inflammations chroniques des voies respiratoires.

La réglisse (Glycyrrhiza glabra) , et plus précisément ses racines, est dotée de propriétés anti-inflammatoire, expectorante et adoucissante. La tradition européenne d’herboristerie attribue à la réglisse une action adoucissante et apaisante, c'est-à-dire qu’elle a pour effet de calmer l'irritation associée à l’inflammation, en particulier celle des muqueuses respiratoires. Elle a la faculté de calmer la toux rapidement, et lutte donc efficacement contre les troubles et les inflammations du système respiratoire (et digestif). Elle joue par ailleurs un rôle intéressant dans la régulation du système immunitaire et aurait des vertus anti-virales très puissantes.

Le thym serpolet (Thymus serpyllum) est un cousin du Thym officinal. Véritable réservoir d'agents anti inflammatoires et antiseptiques (acide rosmarinique, thymol, carvacrol...), le serpolet bénéficie d'une action très complète sur la sphère respiratoire. Expectorant, il fluidifie les sécrétions bronchiques et facilite leur expulsion naturelle. Anti inflammatoire et antispasmodique puissant, il apaise la toux rapidement. C'est un excellent stimulant des voies respiratoires et un bon revitalisant général.

Le MSM (MethylSulfonylMethane), ou soufre organique, est une substance totalement inoffensive et naturelle. On lui attribue des propriétés antalgique, anti-inflammatoire et anti-allergique puissantes. Il peut donc être une aide complémentaire dans la lutte contre les allergies respiratoires.

La vitamine C (Acide ascorbique) est un anti oxydant remarquable et un tonifiant de l'organisme. Elle contribuerait à limiter les dégâts causés par les radicaux-libres sur les tissus.